La chenille processionnaire du pin s’observe sur différentes espèces de conifères.

Le papillon adulte pond ses œufs à la fin de l’été, formant un manchon sur les aiguilles de pin. A partir du mois d’octobre s’installe le nid d’hiver, gros cocon de soie situé à l’extrémité des branches les plus hautes.

C’est le plus souvent au cours des mois de février-mars que l’on peut observer les processions de nymphose : les chenilles quittent l’arbre en se déplaçant en file indienne avant de s’enterrer dans le sol. Mais cette étape dépend des conditions locales et climatiques, et peut commencer en janvier, voire en décembre lorsque l’hiver est très doux, et se poursuivre jusqu’en mai-juin.

 

Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains. Eloignez votre animal de la zone.

L'intoxication accidentelle se voit principalement chez le Chien qui cherche à jouer ou veut les manger par curiosité. Plus rarement contact avec des objets souillés par les poils urticants ou dissémination aérienne par le vent. Il ne faut pas oublier que ce danger concerne aussi l'homme quand il entre en contact avec ces petites bêtes !

Les symptômes sont essentiellement locaux, variables selon la zone touchée :

  • contact buccal : douleur, salivation et plaintes. Puis la langue gonfle, et dans les heures qui suivent il apparaît des ulcères, c’est à dire des zones en creux, très rouges ou noires. Ces ulcères cicatrisent difficilement, et il peut y avoir chute de l’extrémité ou d’un morceau plus important de la langue au bout de quelques jours.
  • contact cutané : rougeur, démangeaisons, gonflement
  • contact oculaire : rougeur, douleur, conjonctivite et atteinte de la cornée (kératite avec ulcères)

Les animaux touchés présentent de l’abattement à cause de la douleur. Ils ont du mal à manger et à boire si la langue est touchée.

Rincez la partie touchée à grande eau, en évitant toutefois de frotter. Il faut se protéger soi-même les yeux et les mains pour ne pas être touché à son tour.

Dans tous les cas, il est recommandé de consulter un vétérinaire.

Informations du CAPAE-Ouest