voyage avec son animal (chien, chat ou furet) au vietnam Capitale : Hanoï

(dernière modification : 2019/06/20)

 

A lire sur ce site : Témoignage concernant le voyage de chiens entre la France et le Vietnam (27/02/2016)

 

Chien et chat

Avant votre départ, il est nécessaire de constituer un dossier sur l’animal qui sera envoyé (avant votre arrivée) au bureau de contrôle sanitaire des animaux domestiques en provenance de l’étranger situé à l’aéroport Tan Son Nhat.

Tram kiem dich dong vat Tan Son Nhat
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
521/1 rue Hoang Van Thu - Q. Phu Nhuan
Tel : +84 (28) 38 11 18 82

Ce dossier précisant la date d’arrivée et le n° de vol par lequel l’animal arrivera au Vietnam comprend une copie de :

  • Identification de l'animal
  • Vaccination contre la rage en cours de validité
  • Certificat sanitaire international établi la semaine avant le départ
  • Photocopie du passeport du propriétaire de l’animal
  • Photocopie des billets d’avion de l’accompagnateur
  • A titre d’indicatif, les frais d’importation sont de l’ordre de 55 000 VND par animal (environ 2,20 EUR).

 

Pour plus d'informations, cliquez :

(source : Consulat Général de France à Ho Chi Minh Ville)

 

Pour (re)venir en France ou dans un autre pays de l'UE

Le Vietnam fait partie des pays tiers à situation non favorable au regard de la rage.
Cf la page "Voyager en provenance de pays tiers".

  • Titrage sérique des anticorps antirabiques : le délai de trois mois ne s’applique pas en cas de réintroduction d’un animal de compagnie dont le passeport atteste que le test a été réalisé avec un résultat positif avant que cet animal n’ait quitté le territoire de l’Union.
  • Certificat sanitaire : dans le cas d’une réintroduction sur le territoire de l’Union européenne, le certificat peut être remplacé par le passeport de l’animal.
    Le certificat est valable dix jours à compter de sa date de délivrance par le vétérinaire officiel et jusqu’à la date des contrôles au point d’entrée du voyageur sur le territoire de l’UE et, aux fins d’autres mouvements à l’intérieur de l’Union, pendant quatre mois à compter de sa date de délivrance ou jusqu’à la date d’expiration de la vaccination antirabique, selon celle de ces dates qui survient la première.